Recours collectif : les joueurs d'ArcheAge obtiennent 420 000 dollars de dédommagements

En 2015, une poignée de joueurs contestaient le modèle économique d'ArcheAge devant les tribunaux californiens dans le cadre d'un recours collectif. Un accord vient d'être conclu, octroyant 420 000 dollars aux joueurs qui s'estimaient lésés.

Le modèle économique d’ArcheAge a toujours soulevé nombre de questions chez les joueurs occidentaux – interrogeant notamment sur son influence sur le gameplay et l’(in)équité qu’il induit entre les joueurs qui utilisent la boutique du MMORPG et les autres. Fin 2014, ArcheAge était lancé en Occident et dès début 2015, une poignée de joueurs concrétisaient leur contestation en engageant des poursuites (un recours collectif) contre Trion Worlds, l’exploitant d’ArcheAge de l’époque.

screenshot_battle.jpg

Ces joueurs dénonçaient notamment les pratiques commerciales de Trion, qu’ils considéraient comme de la publicité mensongère et en violation avec le droit de la consommation californien.
Plus concrètement, avant même le lancement d’ArcheAge, Trion commercialisait des packs de fondateurs qui promettaient notamment une remise de 10% sur le contenu de la boutique « après la sortie » du MMORPG. Une promesse que l’éditeur n’avait pas pu tenir pour des raisons techniques (la conception de la boutique était assurée par développeur sud-coréen XLGames, qui n’avait pas prévu de telles remises) et Trion s’était alors défendu en arguant que la promotion serait bien effective « après » la sortie, mais pas forcément « à la sortie » du jeu. Une défense qui ne convainquait les joueurs procéduriers.
De même, la boutique d’ArcheAge proposait des loot boxes (des coffres au contenu aléatoire). Les joueurs y voyaient l’équivalent d’un jeu d’argent et de hasard camouflé dans un jeu vidéo, interdit par le droit de la consommation californien, et réclamaient donc l’abandon de cette pratique devant les juges – bien avant les polémiques très médiatiques sur les loot boxes.

Depuis 2015, l’affaire a connu de nombreux soubresauts (notamment suite à la disparition de Trion Worlds en 2018, dont les actifs ont été repris par Gamigo et qui s’est attaché à relancer ArcheAge: Unchained en modifiant le modèle économique du MMORPG), mais le litige arrive finalement aujourd’hui à son terme.
Certes, l’affaire n’est pas jugée au fond (les juges ne trancheront pas les arguments des uns et des autres), mais les joueurs et l’exploitant ont conclu un accord amiable. Pour éviter le procès, les joueurs concernés seront dédommagés et se partageront la somme de 420 000 dollars. Les joueurs américains ayant acheté un pack de fondateur et ensuite dépensé quelques dollars dans la boutique sans bénéficier d’une remise de 10% et/ou ayant acheté des loot boxes d’ArcheAge avant le 18 octobre 2018, sont fondés à demander leur juste part du dédommagement (qui sera calculé en fonction du nombre total de demandeurs et de leurs dépenses respectives). Les demandes doivent être formulées en ligne sur le site dédié avant le 13 mars prochain.

Si les joueurs européens ne sont pas concernés par l’affaire, on retiendra néanmoins les pratiques commerciales des exploitants de MMORPG (même quand elles semblent plutôt couramment utilisées dans le secteur) peuvent donner lieu à des poursuites et être examinées par les tribunaux – pour peu qu’on se montre patient.

Réactions (37)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de ArcheAge ?

307 aiment, 148 pas.
Note moyenne : (493 évaluations | 23 critiques)
5,7 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de ArcheAge
(118 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

264 joliens y jouent, 527 y ont joué.