Carnet de voyage - ArcheAge, un monde en construction

Si les MMORPG proposent de s'établir plus ou moins à long terme sur un monde virtuel, celui d'ArcheAge va évoluer en fonction des joueurs.

Carnet de voyage - ArcheAge, un monde en construction

Écumant les sorties, le joueur itinérant que je suis cultive depuis mon premier MMORPG l'utopie de trouver une nouvelle terre d'accueil où m'établir plusieurs années. Dès mes premiers pas ArcheAge où je suivais les points d'exclamations me menant à des points d'interrogation, j'ai été initié à la construction d'une battisse, l'agriculture et l'élevage. Loin de moi l'idée de jouer à la ferme, j'ai poursuivi mon chemin pour explorer de nouveaux horizons et brûler au passage quelques monstres.

Malgré ma mauvaise foi habituelle, je dois pourtant admettre que l'apparition de nombreuses constructions sur les bords de chemin ont commencé à m'intriguer. Loin des instances habituelles permettant aux joueurs de s'installer dans des univers parallèles, le joueur d'ArcheAge va ainsi s'établir dans le monde persistant et commun à l'ensemble du serveur. La différence en terme d'immersion est juste énorme, non sans rappeler un certain Star Wars Galaxies à quelques années-lumière de là.

Les terrains constructibles se limitent aux espaces prévus par les développeurs, l'agencement sera pour la suite entre les mains des joueurs. Et si vous vous êtes déjà demandés pourquoi les ruelles des cités médiévales étaient aussi tordues, c'est justement car elles étaient entre les mains des habitants. Autre drame de l'urbanisme sur ArcheAge, les épouvantails destinés à marquer les propriétés font offices de paraboles modernes histoire de gâcher le paysage. Une intense réflexion va régulièrement traverser mon esprit quand il s'agira de retrouver le terrain que je veux emprunter (je ne suis pas propriétaire), comme lorsque je cherche ma voiture dans un parking. Mais au-delà de ces problèmes d'urbanismes ou d'incohérences architecturales, la simple idée de façonner le monde avec les constructions des joueurs n'a pas de prix en terme d'immersion. Du moins pour le reste, il y a MasterCard©.

Carnet de voyage

En parallèle des constructions et de la course aux ressources, certains vont reproduire un classique populaire : La petite maison dans la prairie. Alors certes la douce Caroline Ingalls est remplacée par une rousse en armure lourde dans l'image ci-contre, mais l'idée est bien là. Légumes, fruits, arbres, animaux et compagnie sont de sortie, pour le bonheur d'un retour à la terre virtuelle.

Après les joies de l'installation, la famille Ingalls a cependant du affronter de nombreuses épreuves au fil des saisons pour finalement - attention spoiler - devoir abandonner sa propriété face à la réalité du monde capitaliste. Ces années ont pourtant été parsemées de rencontres et de souvenirs inoubliables, contribuant à façonner l'histoire familiale ou des guildes dans nos MMORPG. La grande question sera de savoir si ArcheAge aura la même longévité que La petite maison dans la prairie, pour des aventures annoncées rocambolesques sur le futur continent d'Auroria. Seul l'usage et un approfondissement du jeu pourront répondre à la question de l'intérêt d'ArcheAge sur le long terme, mais c'est encore une autre histoire.

Réactions (166)


Que pensez-vous de ArcheAge ?

302 aiment, 144 pas.
Note moyenne : (483 évaluations | 23 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de ArcheAge
(116 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

275 joliens y jouent, 506 y ont joué.